ZOEKOPDRACHT NAAR

Overzicht uitgevers Overzicht uitgevers
TREFWOORDEN
BEDRIJVEN / ISIN
Type informatie
BEDRIJFSSECTOR

Zoekopdracht starten  GEAVANCEERD ZOEKEN

COMPARTIMENTEN / INDEXEN

Frankrijk
Amerika
Azië
Oceanië
Afrika
Europa

CAC 40 NIEUWS

FEEDS

Mijn RSS Mijn Google Microsoft Live Mijn Yahoo

ORANGE

Orange Orange

Orange



Bedrijf : Orange Compartiment : Compartiment A
ISIN : FR0000133308 Verzender : Thomson Reuters ONE
Type document : Permanente Persberichten / Resultaten en omzet    
Publicatiedatum : 4/30/2020 7:30:00 AM    

Orange: Résultats financiers au 31 mars 2020

Orange: Résultats financiers au 31 mars 2020


Communiqué de presse

Paris, le 30 avril 2020

Résultats financiers au 31 mars 2020

Poursuite de la croissance du Chiffre d’Affaires et de l’EBITDAaL dans le contexte de début de crise Covid

En millions d’euros T1 2020T1 2019
à base
comparable
T1 2019
en données
historiques
variation
à base
comparable
variation
en données
historiques
 
Chiffre d'affaires 10 39410 29010 1851,0 %2,1 % 
EBITDAaL 2 6022 5882 5830,5 %0,7 % 
eCAPEX (hors licences) 1 5801 6311 632(3,1)%(3,2)% 
EBITDAaL - eCAPEX 1 0229579516,8 %7,4 % 

§ Le chiffre d’affaires du Groupe Orange est en hausse de +1,0%1 sur un an au 1er trimestre tiré par une solide croissance de l’Afrique et Moyen Orient et une progression du segment Entreprises, de la France et de l’Europe.

Le chiffre d’affaires de l'Afrique et Moyen-Orient croit de +6,2%, celui de la France de +0,5% et affiche une hausse de +2,2% des services facturés aux clients hors RTC. Le segment Entreprises progresse de +0,8% et l'Europe de +0,3%. La baisse de l'Espagne est de -2,4%.

Cette dynamique intervient dans le contexte du tout début de la crise Covid qui a entrainé une baisse des ventes d’équipements due à la fermeture des trois quarts des boutiques dans les pays d’Europe à partir de la mi-mars et une baisse des revenus du roaming.

  • L’EBITDAaL est en croissance de +0,5% sur un an et l'EBITDAaL des activités télécoms, qui s’élève à 2,64 milliards d’euros en 2020, en hausse de +0,1%.
  • Les eCapex sont en baisse de -3,1% sur un an, soit –51 millions d’euros, en raison de retards sur les investissements dans les réseaux fixes et mobiles, liés notamment à l’impact Covid.

Ces bons résultats sont le fruit de la stratégie du Groupe axée sur la connectivité augmentée et sur les nouveaux territoires de croissance.

  • Les offres convergentes totalisent 10,8 millions de clients au 31 mars 2020, en progression de +3% sur un an, confortant Orange dans sa position de 1er opérateur convergent en Europe.
  • Le succès continu de la Fibre permet d’afficher 8,1 millions de clients très haut débit fixe au 31 mars 2020, en hausse de 20,7% sur un an. En Europe, avec 40,5 millions de foyers raccordables au très haut débit fixe dont 39 millions au FTTH, Orange reste le leader incontesté sur le déploiement de la Fibre.
  • En France, Orange est devenu numéro un en matière d’expérience client sur le score NPS (Net Promoter Score) global.
     
  • En Afrique et Moyen-Orient, le déploiement de la 4G se poursuit, atteignant 26,5 millions de clients, en augmentation de 50,6% sur 12 mois.
     
  • Orange Money reste un moteur de croissance majeur pour les opérations d’Orange en Afrique et Moyen-Orient et ce service continue d’être étendu avec le lancement d'Orange Money au Maroc en mars.

Perspectives 2020

Sur la base des éléments disponibles à ce jour, Orange ne prévoit pas de déviation significative par rapport à ses objectifs financiers pour l’exercice 2020 mais reste attentif à l’évolution de la situation. Le Groupe fera donc le point sur ses objectifs financiers pour 2020 lors de la publication du 2ème trimestre avec le bénéfice d’une meilleure visibilité sur les impacts de la crise liée au Covid-19.

Commentant la publication des résultats du 1er trimestre 2020, Stéphane Richard, Président-Directeur Général du groupe Orange a déclaré :

«Au cours de ce premier trimestre, marqué dans ses dernières semaines par une situation de crise sans précédent liée au Covid-19, le Groupe a maintenu une dynamique de croissance de son chiffre d’affaires (+1,0%) et de son EBITDAaL (+0,5%). Cette croissance est soutenue par de bonnes performances en Afrique et au Moyen-Orient et la progression du marché Entreprises, de la France et de l’Europe. Nous enregistrons de solides performances commerciales, atténuées toutefois par la fermeture de l’essentiel de nos points de vente en Europe dans la deuxième quinzaine de mars.

L’importance prise par les télécoms pendant cette crise pour assurer le fonctionnement de l’économie et de nos sociétés confirme le caractère stratégique de nos activités et conforte notre stratégie dans les réseaux très haut débit. Le déploiement de la fibre continue de s’accélérer avec 40 millions de foyers raccordables à la fibre optique, soutenant ainsi la forte dynamique commerciale. Nous avons atteint ce trimestre 7,8 millions de clients sur la Fibre, soit une croissance de 20% tirée notamment par la France, qui a connu un premier trimestre record avec 192 000 nouveaux abonnements. Sur le mobile, Orange a dépassé la barre des 70 millions de clients 4G, dont 26,5 millions en Afrique & Moyen-Orient. Plus que jamais, le déploiement du très haut débit mobile dans l’ensemble des territoires reste une priorité.

Par ailleurs, nous récoltons les fruits de nos investissements dans la qualité de notre expérience clients. En France, Orange est par exemple désormais le premier opérateur en termes de Net Promoter Score (NPS).

La présentation de ces résultats solides est l’occasion pour moi de souligner qu’Orange a été pleinement à la hauteur de ses responsabilités face à la crise sanitaire. Rarement autant sollicités, nos réseaux ont tenu le choc et ont permis de répondre aux besoins plus que jamais essentiels de nos clients grand public ou entreprises. Au-delà de nos propres activités et fort de notre ancrage local, Orange a agi de manière responsable en contribuant, à hauteur de 400 millions d’euros, à travers de très nombreuses initiatives à l’effort collectif et solidaire.

Cela a été permis par la mobilisation sans faille de l’ensemble des salariés du Groupe. Je tiens à remercier particulièrement les près de 20 000 salariés d’Orange qui depuis le début de la crise ont œuvré sur le terrain et chez nos clients, en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. La mobilisation de toute l’entreprise, qui ne faiblit pas, se poursuivra aussi longtemps que nécessaire afin de contribuer à la relance économique des pays où le Groupe est présent. »

Indicateurs-clés

Données trimestrielles

En millions d’euros T1 2020T1 2019
à base
comparable
T1 2019
en données
historiques
variation
à base
comparable
variation
en données
historiques
Chiffre d'affaires 10 39410 29010 1851,0 %2,1 %
France 4 4314 4094 4070,5 %0,6 %
Espagne 1 2871 3181 318(2,4)%(2,4)%
Europe 1 4011 3961 3890,3 %0,8 %
Afrique & Moyen-Orient 1 4451 3601 3496,2 %7,1 %
Entreprises 1 9341 9181 8310,8 %5,6 %
Opérateurs Internationaux & Services partagés 3743713710,7 %0,7 %
Eliminations intra-Groupe (477)(482)(480)  
EBITDAaL (1) 2 6022 5882 5830,5 %0,7 %
dont activités télécoms 2 6362 6322 6270,1 %0,3 %
En % du chiffre d'affaires 25,4 %25,6 %25,8 %(0,2 pt)(0,4 pt)
dont Orange Bank (34)(44)(44)23,1 %23,1 %
eCAPEX 1 5801 6311 632(3,1)%(3,2)%
dont activités télécoms 1 5741 6231 624(3,0)%(3,0)%
en % du chiffre d'affaires 15,1 %15,8 %15,9 %(0,6 pt)(0,8 pt)
dont Orange Bank 688(28,1)%(28,1)%
EBITDAaL - eCAPEX 1 0229579516,8 %7,4 %

(1) Les ajustements de présentation de l’EBITDAaL sont décrits à l'annexe 2.

Des informations plus détaillées sur les résultats et les indicateurs de performance du Groupe sont disponibles sur le site Internet d’Orange à la rubrique "investisseurs / Résultats et présentations" :

www.orange.com

Analyse des chiffres-clés du Groupe

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires du Groupe Orange s’élève à 10,4 milliards d'euros au 1er trimestre, en hausse de +1,0%. Cette dynamique est tirée par la croissance de tous les segments hors Espagne. Ainsi l'Afrique et le Moyen-Orient croit de +6,2%, la France de +0,5% et affiche une croissance de +2,2% des services facturés aux clients hors RTC, le segment Entreprises de +0,8%, l'Europe de +0,3%. La baisse de l'Espagne est de -2,4%.

Au niveau Groupe, les principaux services affichent les performances suivantes :

Le chiffre d’affaires de la Convergence commercialisée dans l'ensemble des pays européens est de 1,83  milliard d'euros au 1er trimestre, en croissance de +4,5%. Cette progression permet à Orange de conforter sa position de 1er opérateur convergent en Europe.
Le chiffre d'affaires des services mobiles seuls est de 2,6 milliards d'euros au 1er trimestre, en hausse de +0,4% sur un an.
Le chiffre d’affaires des services fixes seuls est de 2,33 milliards d'euros au 1er trimestre, en diminution de -2,3% sur un an. La hausse de +2,0% du chiffre d’affaires des services haut débit fixes – qui représentent désormais plus de 39% des services fixes seuls – ne compense pas la baisse de -13,6% des services bas débit fixes.
Le chiffre d'affaires de l'IT et des services d'intégration affiche une accélération de sa croissance de +10,3% au 1er trimestre (779 millions d'euros). Cette progression est tirée par le marché entreprise mais aussi par la Pologne.
Le chiffre d’affaires des services aux opérateurs s’élève à 1,93 milliards d'euros au 1er trimestre en progression de +1,9% à comparer au -1,4% du 1er trimestre 2019. Cette croissance provient de la vente en gros de services fixes, notamment les revenus liés à la construction des RIP en France.
Le chiffre d'affaires des ventes d'équipements est en baisse de -10,0% (650 millions d'euros), impacté par un ralentissement du marché et depuis le 16 mars par la fermeture des boutiques (3/4 dans les pays européens où Orange est présent).

Evolution de la base clients

Au 1er trimestre 2020, le Groupe a revu la méthode de comptabilisation de ses accès dont l’évolution est expliquée en détail à l’annexe 2 « Indicateurs clés de performance ». Au 31 mars 2020, les principales bases clients du Groupe affichent les performances suivantes :

  • La base clients convergents totalise 10,8 millions de clients, en progression de +3% sur un an permettant à Orange de conforter sa position de 1er opérateur convergent en Europe.
  • La base clients 4G compte 70,1 millions de clients en hausse de 19,3% sur un an, en progression soutenue dans tous les pays où Orange commercialise la 4G et plus particulièrement en Afrique et Moyen-Orient où cette base est en augmentation de 50,6% sur 12 mois.
  • La base clients très haut débit fixe affiche 8,1 millions de clients en hausse de 20,7% sur un an. En Europe, avec 40,5 millions de foyers raccordables au très haut débit fixe dont 39 millions au FTTH, Orange reste le leader incontesté sur le déploiement de la Fibre.
  • Le base clients IPTV et TV par satellite s’élève à 10 millions de clients au 31 mars 2020, soit +3,5% sur un an.

EBITDAaL

L'EBITDAaL Groupe s'élève à 2,60 milliards d’euros au 1er trimestre en hausse de +0,5%.

L'EBITDAaL des activités télécoms est de 2,64 milliards d’euros en 2020, en hausse de +0,1%.

eCAPEX

Les eCAPEX Groupe s’élève à 1,6 milliard d’euros, en baisse de -3,1% au 1er trimestre en raison de retards sur les investissements dans les réseaux fixes et mobiles, liés notamment à l’impact Covid.

Malgré cette baisse, le Groupe continue d’engranger les bénéfices de sa stratégie ambitieuse de déploiement du haut-débit fixe et mobile. Ainsi, au 31 mars 2020, le Groupe totalise 41,6 millions de foyers raccordables au très haut débit fixe, en croissance sur un an de +43,7% en France, de +6,6% en Espagne et de +24% en Pologne. Le Groupe continue également de renforcer son réseau mobile, avec une couverture 4G supérieure à 98% de la population en France, Belgique, Pologne, Luxembourg, Roumanie et Moldavie, d’au moins 96% dans les autres pays d’Europe et avec 15 pays d'Afrique Moyen-Orient couverts. La 5G est commercialisée en Roumanie depuis le 4ème trimestre 2019.

Evolution du portefeuille d’actifs

Le Groupe n’a pas réalisé d’opérations d’évolution de son portefeuille d’actifs au 1er trimestre 2020.

Dividende 2019

Tenant compte des incertitudes générées par la crise exceptionnelle résultant de l’épidémie de COVID-19, le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale du 19 mai 2020 de réduire le dividende de l’exercice 2019 de 0,70 euro à 0,50 euro par action et de statuer ainsi sur la distribution d’un dividende de 0,50 euro par action. Compte tenu du versement d’un acompte de 0,30 euro le 4 décembre 2019, le solde du dividende s’élèvera, sous réserve d’approbation par l’assemblée, à 0,20 euro par action et sera payé en numéraire le 4 juin 2020, la date de détachement étant fixée au 2 juin 2020.

Pour la période 2020 - 2023, l’objectif d’une distribution de 0,70 euro par action sera revu ultérieurement en fonction de l’évolution de la situation. Le Conseil d’administration a prévu la faculté de proposer aux actionnaires une option pour le paiement d’un acompte sur dividende 2020 en actions Orange.

Impact Covid

Les conditions exceptionnelles imposées par le début de la crise Covid en mars ont démontré l’importance vitale d’Orange et de ses réseaux qui ont absorbé une hausse significative du trafic avec une excellente qualité de service. Mais elles ont aussi affecté les activités commerciales du Groupe avec une baisse des ventes d’équipements due à la fermeture de trois quarts des boutiques dans les pays d’Europe et une baisse des revenus du roaming.

Analyse par secteur opérationnel

France

En millions d’euros T1 2020T1 2019
à base
comparable
T1 2019
en données
historiques
variation
à base
comparable
variation
en données
historiques
 
Chiffre d'affaires 4 4314 4094 4070,5 %0,6 % 
Services facturés aux clients 2 6922 6932 692(0,0)%0,0 % 
Convergence 1 1371 0781 0725,4 %6,0 % 
Mobile seul 565580586(2,7)%(3,6)% 
Fixe Seul 9911 0341 034(4,2)%(4,2)% 
Services aux opérateurs 1 3361 3031 3002,6 %2,8 % 
Ventes d'équipements 252297297(15,2)%(15,2)% 
Autres revenus 15111711729,3 %28,7 % 

En France, un chiffre d'affaires en croissance avec une bonne performance commerciale sur le haut débit fixe malgré l’impact Covid et un trimestre T1 record sur la fibre.

Le chiffre d'affaires de la France est en croissance de +0,5% au 1er trimestre, porté par les services facturés aux clients hors RTC (+2,2%) ainsi que par les services aux opérateurs tirés par le déploiement des RIP.

Le chiffre d’affaires des services facturés aux clients est stable au 1er trimestre, soit une amélioration de tendance par rapport à 2019, où il était en baisse de -1,6% sur l'ensemble de l'année. Au 1er trimestre, le chiffre d'affaires convergent croit de +5,4% tiré par l’augmentation du nombre de lignes par offre convergente, la pénétration de la fibre et l’augmentation de prix en base sur Open mini lancée à l’automne dernier. Le chiffre d’affaires du mobile seul baisse de -2,7% et celui du fixe seul de -4,2%, impactés par les migrations vers la convergence et la baisse continue des services bas débit. Le chiffre d'affaires des services aux opérateurs croît de +2,6% au 1er trimestre - à comparer au +0,9% du 1er trimestre 2019 - tiré par la construction des RIP, ainsi que par la commercialisation de nos offres de gros FTTH aux opérateurs tiers, qui compensent la baisse du dégroupage et de l’itinérance mobile. Le chiffre d'affaires des ventes d'équipements est en baisse de -15,2%, impacté depuis le 16 mars par la fermeture de l’ensemble des boutiques en France ainsi que par un ralentissement du marché.

La croissance du chiffre d’affaires « autres revenus » de +29,3% sur un an  (+34m€) au 1er trimestre est tirée par l’effet du démarrage du programme built-to-suit qui permettra à Orange de soutenir l’accélération du déploiement de son réseau mobile et de densifier sa couverture en zones rurales et sur les axes de transport tout en conservant la puissance d’investissement nécessaire pour consolider son leadership sur l’ensemble du réseau.

Coté ARPO hors offres de lecture numérique, l'ARPO convergent a progressé de +1,5 euro sur le trimestre pour atteindre 68,6 euros soit +2,3% de croissance, en accélération par rapport aux +1,6% du trimestre précédent. L’ARPO mobile seul a diminué de 10 cents sur un an et s’établit à 16,6 euros au 1er trimestre, du fait de baisses hors forfaits de la voix internationale et du roaming en partie liées à l’impact Covid ainsi qu’à la nouvelle tarification européenne. L’ARPO haut débit fixe seul est en baisse limitée de -19 cents sur un an pour s’établir à 36,2 euros grâce à l’augmentation de prix en flux et à l’arrêt – depuis 2 trimestres maintenant - de la remise de 5€ pour des migrations ADSL vers FTTH.

Du côté des performances commerciales du 1er trimestre, le contrat mobile enregistre -58 000 ventes nettes alors que le churn – en baisse de -0,6pt – continue de s’améliorer (11,7%).

Le haut débit fixe enregistre 37 000 ventes nettes au 1er trimestre, tirées par un très bon trimestre sur la fibre avec 192 000 ventes nettes soit un plus haut historique pour un 1er trimestre. Le rythme de déploiement de la fibre est en accélération au 1er trimestre – tout du moins jusqu’à la mi-mars - avec 17,8 millions de foyers raccordables soit +43,7% sur un an, pour atteindre 3,5 millions de clients fibre.

La base clients convergents haut débit grand public est en progression de +1,8% sur un an. La stratégie commerciale centrée sur le foisonnement continue à porter ses fruits (+19 000 Open multi-lignes) avec 1,68 lignes mobile par offre convergence en augmentation de +2 % sur un an.

Espagne

En millions d’euros T1 2020T1 2019
à base
comparable
T1 2019
en données
historiques
variation
à base
comparable
variation
en données
historiques
 
Chiffre d'affaires 1 2871 3181 318(2,4)%(2,4)% 
Services facturés aux clients 910953953(4,6)%(4,6)% 
Convergence 517530530(2,4)%(2,4)% 
Mobile seul 267296296(10,0)%(10,0)% 
Fixe Seul 124125125(1,3)%(1,3)% 
IT & services d'intégration 21148,1 %48,1 % 
Services aux opérateurs 2202102104,8 %4,8 % 
Ventes d'équipements 145155155(6,3)%(6,3)% 

L’Espagne affiche un succès commercial sur ses offres à forte valeur, mais continue d’être impactée par un glissement de l’ensemble du marché vers le low-cost.

Le chiffre d’affaires d'Orange Espagne baisse de -2,4% au 1er trimestre, alors que chiffre d’affaires des services facturés aux clients baisse de -4,6%.
Ainsi le chiffre d'affaires convergent fléchit de -2,4% au 1er trimestre, le chiffre d’affaires du mobile seul baisse de -10,0% et le chiffre d'affaires fixe seul de -1,3%. Le chiffre d'affaires des services aux opérateurs affiche une hausse de +4,8% au 1er trimestre, alimentée par un trafic international toujours soutenu, alors que le chiffre d’affaires des ventes d'équipements est en baisse de -6,3%, impacté par un ralentissement du marché et depuis mars par la fermeture de plus de 90% des boutiques en Espagne.

Dans un marché qui se polarise, la stratégie commerciale du more-for-more avec le lancement de nos offres illimitées en février sur le haut de marché porte ses fruits avec une augmentation de 20 centimes sur un an de l’ARPO convergent qui s’établit à 58,3 euros.

L’effet contraire de cette stratégie davantage axée sur la valeur est une baisse des ventes nettes haut-débit fixe (-59 000) et mobile contrat hors M2M (-127 000).

Sur le bas de marché, nos volumes de ventes-nettes continuent de progresser et ont quasiment triplé sur 12 mois, en attendant le lancement de la convergence sur l’ensemble de nos marques low-cost dans les prochains mois, pour capter le potentiel de volume de ce segment.

Europe

En millions d’euros T1 2020T1 2019
à base
comparable
T1 2019
en données
historiques
variation
à base
comparable
variation
en données
historiques
 
Chiffre d'affaires 1 4011 3961 3890,3 %0,8 % 
Services facturés aux clients 9218838764,3 %5,1 % 
Convergence 17814214225,3 %24,9 % 
Mobile seul 515529529(2,7)%(2,8)% 
Fixe Seul 156165165(5,2)%(5,2)% 
IT & services d'intégration 72483951,0 %83,1 % 
Services aux opérateurs 2602592600,6 %0,3 % 
Ventes d'équipements 186203203(8,3)%(8,5)% 
Autres revenus 335151(34,2)%(33,9)% 

Chiffre d'affaires en croissance.

Le chiffre d’affaires de l'Europe (pour rappel la Belgique, le Luxembourg, la Moldavie, la Pologne, la Roumanie et la Slovaquie) est en augmentation de +0,3% au 1er trimestre. Cette hausse provient d'une solide progression du chiffre d’affaires des services facturés aux clients de +4,3% au 1er trimestre, en accélération par rapport aux +2,4% du trimestre précédent.

Sur ce segment, le chiffre d'affaires convergent conserve une croissance soutenue de +25,3%. Le chiffre d’affaires du mobile seul baisse de -2,7% au 1er trimestre, affecté notamment par les migrations vers la convergence. Le chiffre d'affaires du fixe seul est en décroissance de -5,2%, en amélioration par rapport au -8,0% au 4ème trimestre 2019. Les services IT et d'intégration continuent d'afficher une forte croissance de leur chiffre d'affaires à de +51,0% à comparer aux +13,4% du trimestre précédent, essentiellement grâce à la Pologne.

Le chiffre d'affaires des services aux opérateurs repart à la hausse avec une croissance de +0,6% due à une meilleure dynamique des MVNO qui compense la baisse des tarifs de terminaison mobile et la fin des accords de roaming domestiques. Le chiffre d’affaires des ventes d’équipements est en baisse de -8,3%, impacté par un ralentissement du marché et depuis  mars par la fermeture des 3/4 des boutiques de cette zone.

Du côté des performances commerciales du 1er trimestre, la base de contrats mobile hors M2M enregistre 28 000 ventes nettes, soit une performance meilleure que celle du 1er trimestre 2019 (26 000). Les relais de croissance du haut débit se confirment avec une base clients FTTH qui progresse de 54 000 ventes nettes au 1er trimestre.

Au niveau des pays d'Europe, la Pologne affiche un 7ème trimestre consécutif de croissance avec +0.9%, tirée par une accélération de +5.1% des services facturés aux clients. La croissance du chiffre d'affaires de la Belgique et du Luxembourg est de +1.9% au 1er trimestre, en recul par rapport au trimestre précédent (+4,8%), toujours tirée par la dynamique des services facturés aux clients (+4,6%) et notamment des services convergents. Le chiffre d’affaires d'Europe centrale décroît de -1,7% au 1er trimestre, versus +0,5% au trimestre précédent, du fait notamment de la baisse des terminaisons d'appels mobiles en Roumanie.

Afrique & Moyen-Orient

En millions d’euros T1 2020T1 2019
à base
comparable
T1 2019
en données
historiques
variation
à base
comparable
variation
en données
historiques
 
Chiffre d'affaires 1 4451 3601 3496,2 %7,1 % 
Services facturés aux clients 1 2331 1311 1259,0 %9,6 % 
Mobile seul 1 0941 0091 0058,4 %8,9 % 
Fixe Seul 13311911712,0 %13,5 % 
IT & services d'intégration 63394,2 %94,9 % 
Services aux opérateurs 181199197(9,5)%(8,3)% 
Ventes d'équipements 202221(7,4)%(3,8)% 
Autres revenus 107642,8 %81,3 % 

Poursuite de la trajectoire de croissance de l'Afrique & Moyen-Orient, avec une hausse du chiffre d'affaires tirée par une solide dynamique des services facturés aux clients.

L'Afrique & Moyen-Orient a un chiffre d'affaires en hausse de +6,2% au 1er trimestre, en légère amélioration par rapport au trimestre précédent (+6,1%). Le chiffre d’affaires des services facturés aux clients affichent une forte progression de +9,0%, en accélération par rapport au 4eme trimestre 2019 (+8,5%), portée par l’efficacité des relais de croissance que sont la data, Orange Money et désormais le haut débit fixe.

Le chiffre d’affaires des services mobile seul croît de +8,4% au 1er trimestre, avec une base de clients 4G atteignant 26,5 millions, en augmentation de 50,6% sur 12 mois. Cette progression est notamment soutenue par le développement de la data. La composition de la base mobile est en l’amélioration, avec un taux de base facturée (i.e. un acte/mois minimum) en amélioration de +1 point, et un taux de churn en baisse de -2 points par rapport au 1er trimestre 2019

Le chiffre d'affaires des services fixe seul progresse pour sa part de +12,0% au 1er trimestre, en nette accélération par rapport aux +6,4% du trimestre précédent. Le nombre de clients fixe haut débit croit de +21% sur un an atteignant 1,3 million de clients au 31 mars 2020, et confirme ainsi son rôle de relai de croissance.

Le chiffre d'affaires des services aux opérateurs baisse de -9,5% au 1er trimestre impactés notamment par la baisse de l'activité de transit international. Ce segment ne représente désormais plus que 12% du total consolidé. Le chiffre d’affaires des ventes d’équipements baisse également (-7,4%) du fait d’un ralentissement du marché.

Le chiffre d'affaires d'Orange Money est en hausse de +22,3% au 1er trimestre, avec une base de clients actifs* de 18,6 millions qui progresse de 20,3% sur les 12 derniers mois.

Au niveau de l'ensemble des pays d'Afrique & Moyen-Orient, la base de clients mobile augmente de +4,8% pour atteindre plus de 123 millions de clients, en intégrant l’impact de la sortie du Niger.

Les pays contribuant le plus au chiffre d’affaires total de l’Afrique et Moyen-Orient, poursuivent un rythme de croissance soutenue au 1er trimestre. L’Egypte croit de +10,6% tiré par la data et les ventes d’équipements massives; la Côte d’Ivoire de +9.5% grâce à la data et une évolution de marché tournée vers la valeur. Par ailleurs, le Groupe Sonatel poursuit sa croissance, alimentée par les services facturés aux clients, grâce à la data et Orange Money, avec notamment le Sénégal qui a nettement repris le leadership en ventes nettes mobiles après un 4ème trimestre 2019 disputé.

Entreprises

En millions d’euros T1 2020T1 2019
à base
comparable
T1 2019
en données
historiques
variation
à base
comparable
variation
en données
historiques
 
Chiffre d'affaires 1 9341 9181 8310,8 %5,6 % 
Fixe Seul 974992986(1,8)%(1,2)% 
Voix 307328327(6,5)%(6,2)% 
Données 6676646590,5 %1,3 % 
IT & services d'intégration 7376906096,9 %21,2 % 
Mobile * 223237237(5,8)%(5,8)% 
Mobile Seul 166181181(8,6)%(8,5)% 
Services aux opérateurs 1010100,5 %0,5 % 
Ventes d'équipements 4846463,9 %3,9 % 

Le chiffre d'affaires Entreprises est en croissance pour le 6ème trimestre consécutif essentiellement grâce aux services IT et d'intégration toujours en hausse.

Au 1er trimestre, le chiffre d’affaires du secteur Entreprises augmente de +0,8%, en croissance pour le 6ème trimestre consécutif. Les services IT et d'intégration ainsi que dans une moindre mesure la data sont les moteurs de cette croissance.

Le chiffre d’affaires de l'IT et des services d’intégration enregistre une progression de +6,9% au 1er trimestre, en accélération par rapport aux +5,3% du trimestre précédent. Au 31 mars 2020, les services IT et intégration représentent 38% du chiffre d’affaires du segment Entreprise.

Le chiffre d’affaires de la Data, toujours résilient, affiche une croissance de +0,5%. Celui des services traditionnels de voix en revanche, s'inscrit en recul de -6,5% au 1er trimestre. Enfin, Le chiffre d'affaires mobile* diminue de -5,8% au 1er trimestre, principalement du fait de la baisse des revenus du roaming fortement affectés par la crise du Covid 19.

La crise du Covid 19 a révélé plus encore le rôle crucial joué par les services Entreprises d’Orange avec des dizaines de témoignages clients soulignant que la mobilisation et la réactivité des équipes d’Orange Business Services ont été essentielles à la poursuite de leur activité. De nombreuses interventions pour des services d’urgences et acteurs du domaine de la santé ont été réalisées dans des délais serrés, leur permettant de faire face à la crise. Cela a été rendu possible grâce à l’activation immédiate du Plan de Continuité d’Activités d’Orange Business Services qui a démontré sa fiabilité et son efficacité, ainsi qu’à l’implication de toutes les équipes à travers le monde.

* Les revenus du Mobile incluent les services mobiles et les ventes d’équipements mobiles facturés aux entreprises, et le trafic mobile entrant des entreprises facturé aux autres opérateurs.

Opérateurs Internationaux & Services Partagés

En millions d’euros T1 2020T1 2019
à base
comparable
T1 2019
en données
historiques
variation
à base
comparable
variation
en données
historiques
 
Chiffre d'affaires 3743713710,7 %0,7 % 
Services aux opérateurs 271274274(0,9)%(0,9)% 
Autres revenus 10396976,6 %6,2 % 

.

Le chiffre d’affaires des Opérateurs Internationaux et Services Partagés enregistre une croissance de +0,7% au 1er trimestre, en nette amélioration par rapport à la baisse de -9,3% au trimestre précédent, tirée par les activités de pose et de maintenance des câbles sous-marins et de contenus (OCS).

Les autres revenus du secteur opérationnel sont en croissance, s'établissant à +6,6% au 1er trimestre ; en accélération par rapport aux +3,6% du trimestre précédent. Les autres revenus concernent notamment les activités de pose et de maintenance des câbles sous-marins, de contenus (OCS et Orange Studio), de consulting (Sofrecom) et de sécurisation des accès TV (Viaccess).

Orange Bank

Au 31 mars 2020, Orange Bank compte plus de 580 000 clients, soit une croissance de plus de +30% sur un an grâce à la fois à la diversification des produits proposés en France et à la forte dynamique commerciale en Espagne. Notre approche valeur porte ses fruits, 50% des nouveaux clients en France sur le 1er trimestre ayant choisi une offre payante.

Calendrier des événements à venir

19/05/2020 – Assemblée Générale annuelle des actionnaires

30/07/2020 - Publication des résultats du premier semestre 2020

Contacts

presse : 01 44 44 93 93

 

Jean-Bernard Orsoni
jeanbernard.orsoni@orange.com

Tom Wright
tom.wright@orange.com

Olivier Emberger
olivier.emberger@orange.com

 
communication financière : 01 44 44 04 32

(analystes et investisseurs)

Patrice Lambert-de Diesbach
p.lambert@orange.com

Isabelle Casado
isabelle.casado@orange.com

Samuel Castelo
samuel.castelo@orange.com

Didier Kohn
didier.kohn@orange.com

Aurélia Roussel
aurelia.roussel@orange.com

Andrei Dragolici
andrei.dragolici@orange.com

 
actionnaires individuels : 0 800 05 10 10

Avertissement

Ce communiqué contient des informations prospectives concernant la situation financière et les résultats d’Orange. Bien que nous estimions qu’elles reposent sur des hypothèses raisonnables, ces informations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, y compris des problématiques qui nous sont inconnues ou ne sont pas considérées à présent comme substantielles et il ne peut être garanti que les événements attendus auront lieu ou que les objectifs énoncés seront effectivement atteints. En particulier, les conséquences de l’épidémie de Covid-19 sont incertaines ; elle pourrait avoir des effets sur les activités et la situation financière du Groupe et aggraver les risques auxquels le Groupe pourrait avoir à faire face. Des informations plus détaillées sur les risques potentiels pouvant affecter nos résultats financiers sont disponibles dans le Document de référence déposé le 20 avril 2020 auprès de l'Autorité des marchés financiers et dans le rapport annuel (Form 20-F) enregistré le 21 avril 2020 auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. Sous réserve de la réglementation applicable, Orange ne s’engage nullement à mettre à jour les informations prospectives à la lumière des développements futurs.

Annexe 1 : tableau de passage des données ajustées aux éléments du compte de résultat

  T1 2020 T1 2019
en données historiques
En millions d’euros Données ajustéesAjustements de présentationCompte de résultat Données ajustéesAjustements de présentationCompte de résultat
Chiffre d'affaires 10 394-10 394 10 185-10 185
Achats externes (4 384)-(4 384) (4 274)-(4 274)
Autres produits opérationnels 137-137 144-144
Autres charges opérationnelles (86)(2)(88) (101)(4)(105)
Charges de personnel (2 195)(19)(2 215) (2 158)(86)(2 243)
Impôts et taxes d'exploitation (915)-(915) (887)-(887)
Résultat de cession d'actifs immobilisés, de titres et d'activités -5757 -4747
Coûts des restructurations -(6)(6) -(12)(12)
Dotations aux amortissements des actifs financés (9)-(9) (1)-(1)
Dotations aux amortissements des droits d'utilisation (312)-(312) (297)-(297)
Pertes de valeur des actifs financés --- ---
Pertes de valeur des droits d'utilisation --- (1)-(1)
Intérêts sur les dettes liées aux actifs financés (0)0- ---
Intérêts sur les dettes locatives (28)28- (29)29-
EBITDAaL 2 60257- 2 583(26)-
Principaux litiges --- (65)65-
Charges spécifiques de personnel (17)17- (20)20-
Revue du portefeuille d'actifs immobilisés, de titres et d'activités 57(57)- 47(47)-
Coûts des programmes de restructuration (6)6- (12)12-
Coûts d'acquisition et d'intégration (4)4- (5)5-
Intérêts sur les dettes liées aux actifs financés -(0)(0) ---
Intérêts sur les dettes locatives -(28)(28) -(29)(29)



Annexe 2 : indicateurs-clés de performance

En milliers, en fin de période Au 31 mars
2020
 Au 31 mars
2019
Nombre de clients des services convergents 10 825 10 506
Nombre d'accès mobiles (hors MVNO) (1) 208 532 201 122
dontAccès mobiles de clients convergents 19 291 18 425
 Accès mobiles seuls 189 241 182 696
dontClients avec forfaits 74 860 71 617
 Clients avec offres prépayées 133 671 129 504
Nombre d'accès fixes (2) 45 193 46 465
 Nombre d'accès fixes Retail 29 349 30 189
  Nombre d'accès fixes haut débit 20 776 20 273
  dontAccès très haut débit (THD) 8 105 6 713
   Accès fixes des clients convergents 10 825 10 506
   Accès fixes seuls 9 952 9 767
  Nombre d'accès fixes bas débit 8 572 9 916
 Nombre d'accès fixes Wholesale 15 844 16 276
Total des accès Groupe (1+2) 253 725 247 587

Les données 2019 sont à base comparable.

Au premier trimestre 2020, le Groupe a modifié la méthode de comptabilisation de ses accès. Cette évolution résulte principalement d’un changement de méthodologie d’agrégation des bases et par ailleurs d’une harmonisation entre les pays ainsi que de l’intégration des bases d’accès Wholesale FTTH.

Auparavant, le Groupe distinguait (i) les clients des services mobiles, (ii) les clients de la téléphonie fixe et (iii) ceux  des services fixes haut débit. Depuis le 1er janvier 2020, le Groupe distingue (i) les accès mobiles et (ii) les accès fixes qui incluent désormais les accès fixes haut débit. En outre, les accès fixes intègrent dorénavant les accès Wholesale FTTH en France et en Espagne (lignes en cofinancement et location à la ligne).

Sur le total des accès du Groupe, ce changement entraîne une baisse nette de 13,1 millions des accès du Groupe au 31 décembre 2019, au titre (i) de la suppression de doubles comptages (principalement les clients des services fixes haut débit sans accès RTC qui étaient comptés dans les bases de clients des services fixes haut débit et dans les bases de clients de la téléphonie fixe), (ii) de la comptabilisation du parc RTC en nombre d’accès (et non plus en nombre de lignes), (iii) d’alignements de méthodologie entre les pays, et (iv) de l’intégration des bases d’accès Wholesale FTTH. Les données des années 2019 et 2018 ont été ajustées sur cette base.

Les indicateurs-clés par pays sont présentés sur le site du Groupe orange.com, à la rubrique Investisseurs, dans le document "Orange Investors data book Q1 2020", directement accessible avec le lien suivant :

https://www.orange.com/fr/Investisseurs/Resultats-et-presentations/Folder/Tous-les-resultats-consolides

Annexe 3 : glossaire

Chiffres clés

Données à base comparable : des données à méthodes, périmètre et taux de change comparables sont présentées pour la période précédente. Le passage des données historiques aux données à base comparable consiste à conserver les résultats de la période écoulée et à retraiter les résultats de la période correspondante de l’exercice précédent, dans le but de présenter, sur des périodes comparables, des données financières à méthodes, périmètre et taux de change comparables. La méthode utilisée est d’appliquer aux données de la période correspondante de l’exercice précédent, les méthodes et le périmètre de la période écoulée ainsi que les taux de change moyens utilisés pour le compte de résultat de la période écoulée. Les variations en données à base comparable permettent de refléter l’évolution organique de l’activité. Les données à base comparable ne constituent pas des agrégats financiers définis par les normes IFRS et peuvent ne pas être comparables aux indicateurs dénommés de façon similaire par d’autres entreprises.

EBITDAaL ou "EBITDA after Leases": résultat d’exploitation, avant dotations aux amortissements des actifs immobilisés, avant effets liés aux prises de contrôle, avant reprise des réserves de conversion des entités liquidées, avant pertes de valeur des écarts d’acquisition et des actifs immobilisés, avant résultat des entités mises en équivalence, après charges d’intérêts sur dettes locatives et dettes liées aux actifs financés, et ajusté des effets des principaux litiges, des charges spécifiques de personnel, de la revue du portefeuille d'actifs immobilisés, de titres et d'activités, des coûts des programmes de restructuration, des coûts d'acquisition et d'intégration et, le cas échéant, d’autres éléments spécifiques systématiquement précisés, qu’il s’agisse de produits ou de charges. L’EBITDAaL ne constitue pas un indicateur financier défini par les normes IFRS et peut ne pas être comparable aux indicateurs dénommés de façon similaire par d’autres entreprises.

eCAPEX ou "CAPEX économiques" : (i) investissements corporels et incorporels hors licences de télécommunication et hors actifs financés, (ii) diminués des prix de cession des actifs immobilisés. Les e-CAPEX ne constituent pas un agrégat financier défini par les normes IFRS et peuvent ne pas être comparables aux indicateurs dénommés de façon similaire par d’autres entreprises.

Cash-Flow Organique (activités télécoms) : le cash-flow organique des activités télécoms correspond, sur le périmètre des activités télécoms, au flux net de trésorerie généré par l’activité, diminué (i) des remboursements des dettes locatives et des dettes sur actifs financés, et (ii) des acquisitions et cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles, nettes de la variation des dettes de fournisseurs d’immobilisations, (iii) hors licences de télécommunication décaissées et hors effet des principaux litiges décaissés (et encaissés). Le Cash-Flow Organique (activités télécoms) ne constitue pas un agrégat financier défini par les normes IFRS et peut ne pas être comparable aux indicateurs dénommés de façon similaire par d’autres entreprises.

Convergence

La base-clients et le chiffre d'affaires facturés aux clients (hors ventes d'équipements) de la Convergence concernent les offres convergentes définies comme la combinaison a minima d’un accès haut débit fixe et d’un forfait mobile, et souscrites par les clients du marché grand public.

ARPO Convergent : le chiffre d’affaires trimestriel moyen par offre convergente (ARPO) est calculé en divisant le chiffre d’affaires des services des offres convergentes grand public facturés aux clients généré sur les trois derniers mois (hors ajustements IFRS15) par la moyenne pondérée du nombre d’offres convergentes grand public sur la même période. L’ARPO est exprimé en chiffre d’affaires mensuel par offre convergente.

Indicateurs de performance

Les accès fixes Retail correspondent au nombre d’accès fixes de détail (grand public et entreprises) comprenant, d’une part, les accès haut débit (xDSL (ADSL et VDSL), FTTx, câble, Fixed-4G (fLTE) et autres accès haut débit tels (satellite, Wimax et autres)) et, d’autre part, les accès bas débit (principalement accès RTC) et publiphonie.

Les accès fixes Wholesale correspondent au nombre d’accès fixes haut débit et bas débit opérés par Orange auprès des autres opérateurs.

Services Mobile Seul

Le chiffre d'affaires des services Mobile Seul concernent les revenus facturés aux clients des offres mobiles hors ceux de la Convergence grand public et hors ventes d'équipements. La base-clients regroupe les clients des forfaits hors Convergence grand public, les forfaits machine-to-machine et les prépayés.

ARPO Mobile Seul : le chiffre d’affaires trimestriel moyen Mobile Seul (ARPO) est calculé en divisant le chiffre d’affaires des services Mobile Seul (hors machine-to-machine et hors ajustement IFRS15) généré sur les trois derniers mois par la moyenne pondérée du nombre de clients Mobile Seul (hors machine-to-machine) sur la même période. L’ARPO est exprimé en chiffre d’affaires mensuel par client Mobile Seul.

Services Fixe Seul

Le chiffre d'affaires des services Fixe Seul inclut le chiffre d'affaires des services fixes hors ceux de la Convergence grand public et hors ventes d'équipements : téléphonie fixe classique, fixe haut débit, solutions et réseaux d’entreprise2. La base-clients est constituée des clients de la téléphonie fixe et du haut débit fixe, hors les clients de la Convergence grand public.

ARPO Fixe Seul haut débit : le chiffre d’affaires trimestriel moyen Fixe Seul haut débit (ARPO) est calculé en divisant le chiffre d’affaires des services du Fixe Seul haut débit (hors ajustement IFRS15) généré sur les trois derniers mois par la moyenne pondérée du nombre de clients Fixe Seul haut débit sur la même période. L’ARPO est exprimé en chiffre d’affaires mensuel par client Fixe Seul haut débit.

IT & services d'intégration

Le chiffre d'affaires de l'IT et des services d’intégration inclut les revenus des services de communication et de collaboration unifiés (Local Area Network et téléphonie, conseil, intégration, gestion de projet, offres de vidéoconférence), les services d'hébergement et d'infrastructure (dont le cloud computing), les services applicatifs (gestion de la relation clients et autres services applicatifs), les services de sécurité, les services liés au machine-to-machine (hors connectivité), ainsi que les ventes d'équipements liées aux produits et services ci-dessus.

Services aux opérateurs

Le chiffre d'affaires réalisé avec les autres opérateurs inclut (i) les services mobiles aux autres opérateurs qui regroupent le trafic mobile entrant, le roaming visiteurs, le partage de réseaux, l'itinérance nationale et les opérateurs de réseaux virtuels (MVNO), et (ii) les services fixes aux autres opérateurs qui comprennent notamment l'interconnexion nationale, les services aux opérateurs internationaux, les services d'accès à haut et très haut débit (accès fibre, dégroupage de lignes téléphoniques, ventes d'accès xDSL), et la vente en gros de lignes téléphoniques.




1 Sauf mention contraire, toutes les variations figurant dans le présent communiqué sont en données à base comparable

2 A l’exception de la France, où l'essentiel des solutions et des réseaux d’entreprise est porté par le secteur Entreprises.


Pièce jointe

]]>

TERUG NAAR DE LIJST